AUTEUR

ISSA RAE - LES MESAVENTURES DU MEUF NOIRE MALADROITE 

Jo-Issa Rae Diop dit Issa Rae, née le 12 Janvier 1985 à Los Angeles. Elle est d'ascendance afro-américaine par sa mère et sénégalaise du côté de son père. Élevée entre Washington et Los Angeles, elle est diplômée de Stanford.

Actrice, scénariste, écrivaine, réalisatrice et productrice américaine. Elle se fait remarquer sur Youtube, grâce aux web-séries Awkward Black Girl (2011/2013), First et The Choir. Engagée contre la lutte des stéréotypes. Elle se fait connaître du grand public en étant la créatrice et l'héroïne de la série comique Insecure (2016-2019) qui est inspirée de Awkward Black Girl. N'hésitant pas à mettre en scène les mésaventures de femme noire maladroite qui lui permet d’accroître la fidélité de sa communauté et générer de nouveaux abonnés. Cette série a reçu de multiples nominations et plusieurs récompenses, notamment aux BET Awards 2020. Son ascension est aussi marquée par une collaboration avec Pharell Williams qui fait appel à la scénariste pour alimenter sa propre web-série ainsi lui permet d'apparaître dans le clip de son tube Happy. Elle est à la tête de ColorCreative, une boite de production, qui favorise l’émergence de jeunes talents afro-américains à Hollywood. Le film "The Lovebirds" de Michael Showalter dont elle est la productrice, également actrice diffusée sur la célèbre plateforme Netflix a fait partie des films les plus regardés en France.

Nous vous proposons de découvrir l’ouvrage d’une femme talentueuse, dévouée et inspirante. « Les Mésaventures d’Une Femme Noire Maladroite » traduit en français par nos soins.


COMMON - LAISSONS L'AMOUR AVOIR LE DERNIER MOT  

IMG-4908

Lonnie Rashid Lynn Jr. plus connu sous le nom de Common et anciennement Common Sense, le rappeur est devenu l’une des voix les plus éminentes de la renaissance du Hip-Hop. Il est né à Chicago et est le fils de l’éducateur Dr. Mahalia Ann Hines et Lonnie Lynn, un joueur de basket-ball ABA.

En 1992, Common a sorti son premier album “Can I Tracks Like” sous le nom Common Sense. Des titres comme “Charm’s Alarm” et “Breaker1-9” ont faits de lui un lyriciste hors pair. Les thèmes abordés sont l’intelligence dans le milieu de la rue et l’amour qui est le moteur de tout être humain. Néanmoins, des morceaux comme “Heidi Hoe” touche à la misogynie. En 1994, il sort l’album “Resurrection”, remarqué surtout par le titre “Large Professor” ainsi que “ I Used to Love Her”, une ode au Hip-hop. Cet album a permis d’accroitre sa réputation underground tout en donnant au Hip-Hop national une nouvelle voix solide et consciencieuse, une année qui a été excellente pour les artistes underground tel que Na, Jeru The Damaja, Digable Planet...

Common, rebaptisé suite à un procès. Il est réapparu en 1997 avec “One Day It’ll All Make Sense” où l’on retrouve des pointures comme Eryka Badu ou encore Canibus. D’ailleur, en 1999, on le retrouve sur l’album de The Roots avec le morceau “Thing Fall Apart” et change de label pour MCA Records. Il a rapidement collaboré en studio avec Okayplayer et la production avant-gardiste Questlove, James ‘ Jay Dee Yancey.... Il sort alors son quatrième album “Like Water For Chocolate” au printemps 2000, offrant une variété de sonorité en passant par de l’afrobeat, de la funk et de la Soul Old school. Ce fut un succès, notamment avec le titre “ The 6th Sense” produit par “DJ Premier” . Puis en 2003, il sort “Electric Circus”, un album hybride où l’on retrouve du Hip-Hop, de la Funk, de la Soul, du Rock psychédélique et permet de polariser les fans de Hip-Hop comme aucun autre album auparavant. Common a également décidé de se redéfinir en renonçant à l’alcool, à la marijuana et à la fornication. Durant cette année fulgurante, il réalise sa première apparition dans une petite série. S’en suit, tout d’abord différents rôles mineurs entre 2003 et 2004 ( le film Brown Sugar, de Rick Famuyiwa) . Puis, En 2007, on le retrouve dans un film réputé American Gangster, de Ridley Scott. C’est le début d’une grande histoire d’amour pour le jeu d’acteur, participant à différents films aux cotés de grands acteurs comme le film “Love and Game” (Just Wright), de Sanaa Hamri ou alors sur “The Hate You Give” de George Tillman Jr ou encore Love Beats Rhymes de RZA et aussi Barbershop 3 de Malcolm D. Lee...

“Black America Again” Sortie en 2016 fut classé parmi les meilleures sorties de l’année. En 2019, son 12 eme album studio solo “Let Love” se veut inspirer par son autobiographie “Let Love Have The Last Word”(“Laissons l’amour avoir le dernier mot”) où il aborde différentes thématiques comme l’anxiété culturelle, l’infaillibilité de sa foi mais également sa difficulté à nouer des relations stables qu'elles soient amicales ou autres. Cet opus est composé de nombreux featuring comme Swizz Beats, Daniel Caesar, Jill Scoot et BJ the Chicago Kid.

Durant la pandémie mondiale, Common revient avec un nouvel album “A Beautiful Revolution (Pt1) rempli de fraicheur et de sonorité actuelle, un combiné de Hip-Hop/ Funk/Soul/ Reggae. Le Titre “ What Do You say (Move It Baby)” est un franc succès.